Patrimoine néolithique

Les vestiges de la commune

­Le menhir de la Pierre Lematz

C’est un menhir mesurant 3,70 mètres de hauteur, 2,10 mètres de largeur et 1,20 mètres d’épaisseur à sa base. Il est orné de cupules.

Non loin, on retrouve deux autres petits menhirs. Le premier est couché au bord du chemin. Le second se trouve dans le champ de l’autre côté du talus.

­DSC04337     ­DSC04335­­

DSC04573­     ­­­DSC04579

­

­Le menhir du Chevanou ou Pierre-de-la-Crotrie

Il est constitué de deux blocs. Le premier, dressé, mesure 4,20 mètres de haut, 3,20 mètres de large et 1 mètre d’épaisseur à sa base. La seconde, plus petite est couchée au pied de la première.

Il semblerait qu’il s’agisse des deux parties d’un même menhir, brisé lors de son déplacement vers le dolmen des Platennes.

DSC04349

­

Le dolmen des Platennes ou Trois-Pierres-de-la-Crotrie

Assimilé à des menhirs couchés, ces 12 blocs de pierres, dont les 3 pierres principales, sont sans doute les vestiges d’un monument mégalithique, peut-être une allée couverte.

Selon le dicton :

Entre les trois pierres, à la volée d’un chapon, un trésor est caché…

­DSC04338­

­

Le Rocher ou La-Pierre-à-la-Martine

Il s’agit d’un bloc de grès gris, sans doute de la même origine que ceux des mégalithes situés sur la commune. Il mesure 5,80 mètres de long, 3,30 mètres de large et 1,80 mètre d’épaisseur.

Sur le dessus et sur la périphérie on peut y apercevoir des cupules. Sur le bord de la partie supérieure on peut observer un bassin artificiel d’environ 30 cm de diamètre.

DSC04557     DSC04561     ­DSC04567

Localisation

Partager cette page sur :