Patrimoine architectural

Mise à jour du 07/11/2015

Le château de Terre-Neuve ­(­Localisation)

Il est situé sur un domaine constitué des métairies du Petit Bois Joly, de la Feuilletrie, de la Bonnelais, du Bois des Vallées et du Chêne Fougeray. Issu du démembrement de la seigneurie du Bois-Joly, l'assemblage de ces métairies constituait de fait une terre neuve, d'où le nom du château.

Vraisemblablement, le Château de Terre Neuve fut contruit par Joseph Nicolas BACHELIER, chevalier de Bercy, et son épouse Marie-Rose BOUX DE BOUGON entre 1768 et 1770. De par ses caractéristiques architecturales, il est répertorié comme étant de style Louis XV. Il ne commença à être habité qu'à partir de 1771. Il fut ensuite la propriété de la famille TRUBERT, puis de la famille TEILHARD. La fille de ces derniers, Alice, veuve de M. VALEIX en fit ensuite don à la Croisade des Aveugles. Ce château accueille aujourd'hui un établissement Médico-social.

Source : bulletin de la Société d'études et de recherches historiques du Pays de Retz n°15

­DSC04333 ­­Sans titre




La Maison Noble de la rivière Mulon (XVIème siècle) ­(­Localisation)

Maître Jean Marie François Pélage Rannou y décéda en 1784. Julien Ranou, aide de camp du Général Humbert, qui se distingua lors de l'expédition d'Irlande contre les Anglais en 1798 en entrant le premier dans Castlebar, a vécu dans cette maison. Le bâtiment est actuellement en cours de rénovation.

DSC04714 [1600x1200] ­DSC04716 [1600x1200] ­DSC04720 [1600x1200]­­



Le manoir de la Rigaudière (XVème siècle) ­(­Localisation)

Monument principal de la seigneurie de la Rigaudière, le Manoir (parfois appelé château) a été occupé par :

  • 1429 : Pierre HEAUME
  • 1461 : Gilles HEAUME
  • 1535 : Jeanne HEAULME
  • 1561 : Richard de PONTOISE
  • 1580 : Jacques du BOISORHANT
  • 1612 : Jean du BOISORHANT
  • 1667-1675 : René du BOISORHANT
  • 1675-1706 : Charles de MONTGOGUÉ
  • 1706-1726 : Catherine de MONTGOGUÉ épouse de Henry Maximilien MEUSNIER DES GRAVIERS
  • 1726-1766 : François LE MEUSNIER DES GRAVIERS
  • 1766-1770 : Armand LE MEUSNIER DES GRAVIERS
  • 1770-1789 : Louis LEMEUSNIER DES GRAVIERS, premier maire de CHAUVÉ

Le bâtiment a déjà été partiellement rénové dans les années 1980, mais une grande partie est toujours en mauvais état, la toiture n'étant cependant plus d'origine.

Source : Jean-Pierre VALLÉE (le 10/01/1998)
­DSC04540 ­DSC04754 ­DSC04743 ­­­744 001 -2



Le Moulin de la Rigaudière (XV-XVIème siècle) ­(­Localisation)

Il appartenait autrefois à M. LE MEUSNIER DESGRAVIERS. Il était exploité par Pierre BURGAUD avec son valet meunier.

Pierre BURGAUD fût tué par les bleus le 23 juin 1794. Les bleus enlevèrent les fers du moulin pour qu'il ne puisse pas tourner.

[...]

La paix revenue, le moulin de la Rigaudière est acheté par la famille BEILVERT, originaire de Saint-Même le Tenu, qui répare le moulin et le fait tourner.

Le moulin tourna jusqu'en 1914, époque où le meunier Arsène BEILVERT fût appelé sous les drapeaux pour la guerre 14-18. Lorsqu'il revint en 1919, il voulut remettre le moulin en marche mais les ailes, qui n'avaient pas été entretenues, tombèrent par terre et ne furent jamais remises.

Pendant la poche de Saint-Nazaire, les Allemands occupaient l'escalier extérieur qu'Arsène BEILVERT avait élevé pour aller dans la chambre du moulin.
Ils y installèrent une mitrailleuse et tuèrent un FFI qui longeait le chemin de la Cristerie.

[...]

Meuniers de la Rigaudière avant la révolution :

  • 30 septembre 1684 : Henry SAILLAUD
  • 10 septembre 1685 : Jullien GALLAYE
  • 1690 : LEROUX, farinier au moulin de la Rigaudière
  • 1692 : Julien GALAYS
  • 23 juin 1794 : Pierre BURGAUD

Le moulin de la Rigaudière date au moins du 14ème siècle, en témoignent les 5 croix scultées dans le schiste.

Le moulin a été racheté en 1970 à Arsène BEILVERT par Jean-Pierre VALLÉE qui a entrepris sa restauration en refaisant la toiture et en replaçant des ailes en iroko (bois originaire d'Afrique équatoriale d'une grande solidité).

Source : "LES MOULINS DE CHAUVÉ avant, pendant et après la Révolution" par Jean-Pierre VALLÉE.

­DSC04582 [1600x1200]